Rencontre zidane materazzi

Opéré jeudi à la cuisse, Materazzi était sorti dimanche de l'hôpital.


  • recherche femme 33;
  • rencontre meetic deception!
  • escort trans suisse.
  • Menu de navigation.
  • .
  • rencontre metalleux-goth.
  • ad viseo se connecter?

Interrogé sur la date de son retour sur les terrains, le joueur a assuré que si "cela ne tenait qu'à moi, je rejouerai dès ce soir. Mais je pense que je serais rétabli dans 50 jours". Mais même s'il sera absent, Materazzi a évoqué la rencontre à venir face à la France, souhaitant que les spectateurs "reçoivent l'équipe de France comme les supporteurs français nous avaient reçu à Paris. Ils furent très corrects, j'invite nos tifosi à en faire de même". La saison passée, suspendu, il n'avait cependant pas pris part à la rencontre remportée 3 à 1 par la France.

Lorsque l'hymne italien avait été joué, après quelques timides sifflets, le public français s'était révélé assez silencieux, ponctuant même l'hymne avec des applaudissements. Et lors de la minute de silence qui avait suivi en l'honneur de l'ancien joueur de l'Inter Giacinto Facchetti, le public avait été tout aussi respectueux.

Les plus lus

Zidane quitte le football sur un carton rouge, le 14 e de sa carrière. Réduite à dix joueurs et sans son leader, l'équipe de France choquée, bien que parvenant à tenir la fin des prolongations, ne se crée plus d'occasion et perd la rencontre aux tirs aux buts et qui se décide finalement sur un tir raté de David Trezeguet.

En France, l'événement est très médiatisé [ 3 ]. La faute commise sur Materazzi ne vient pas seulement du capitaine de l'équipe de France, elle est aussi celle d'un joueur devenu un véritable symbole dans son pays. Au départ peu enthousiastes devant les résultats de leur équipe, les Français se sont progressivement remis à croire en une réussite possible.

Les victoires successives contre l' Espagne , le Brésil , et le Portugal ont créé tant la surprise que l'espoir d'une victoire finale. L'exclusion de Zidane, à qui la France devait déjà 3 buts dans cette compétition, fait l'effet d'un électrochoc. Généralement calme, dans ses interventions publiques, le footballeur français n'est pas connu du grand public pour son tempérament impulsif dans les stades, qui s'est pourtant déjà manifesté par ailleurs.

Le geste pose surtout une question qui fait vite l'actualité: L'incident prend dans le pays une ampleur importante: La question des responsabilités, de savoir ce qui s'est précisément dit apparaît donc comme une préoccupation avant tout française.

L'Italie, au moment de la victoire en Coupe du monde, est plus préoccupée par l' affaire des matches truqués du Calcio. Le ministre des sports italien déclare même: Les suppositions sur les paroles échangées entre le Français et l'Italien ont été nombreuses: Cette hypothèse a été émise par le journal anglais The Guardian , puis reprise ailleurs dans la presse [ 1 ]. La possibilité que des propos racistes aient été proférés est évoquée dans la presse en particulier la presse britannique , mais les deux joueurs impliqués nieront par la suite que cela ait été le cas.

Materazzi raconte comment Zidane et lui se sont réconciliés «d'homme à homme»

Ce qui fut confirmé par des sources tels le magazine Paris Match ayant consulté des spécialistes en lecture labiale [réf. Au-delà de l'expulsion du capitaine des Bleus et de l'explosion médiatique concernant le sujet, le coup de tête de Zidane a donné lieu à une enquête de la FIFA.

Zidane et Materazzi ont dû s'expliquer sur les motifs de l'altercation, sans pour autant parvenir à un accord complet sur les propos tenus [ 13 ]. Sans lever le mystère sur ce qui s'est réellement passé, la procédure a permis de clarifier certains points.

Materazzi évoque sa rencontre avec Zidane

L'enquête s'est intéressée à la question de la façon dont l'incident a été signalé. Le sélectionneur français Raymond Domenech a en effet soutenu que la faute de Zinédine Zidane n'avait pas été vue par l'arbitre assistant mais constatée après grâce à la vidéo. Si tel avait été le cas, il y aurait eu introduction non réglementaire de l' arbitrage vidéo , système refusé par la FIFA à cette époque. Cependant, après enquête, la FIFA a confirmé que le coup de tête de Zidane avait été vu par le quatrième arbitre sans que celui-ci ait recours à la vidéo.

Gilets jaunes: Benoît XVI explique les scandales de pédophilie par la révolution sexuelle des années Jeux vidéos: Ces chaussettes que les stars s'arrachent. Les élèves français nuls en maths?

Des professeurs en expliquent les raisons. Le Parlement européen à Strasbourg, c'est "non négociable" pour Macron. Brexit, négociations commerciales: François Molins, la nouvelle vie de l'ex-visage de l'antiterrorisme.